Boko Haram: son ultime condition pour libérer les filles de Chibok

Boko Haram @ New World TV

Au Nigéria, la secte Boko Haram a posé une condition pour libérer les filles de Chibok.

Ce jeudi 13 février 2020, Abubakar Shekau, le leader de la secte islamiste Boko Haram a dévoilé une vidéo dans laquelle il évoque les conditions pour la libération des filles enlevées à Chibok. Selon Benin Web Tv qui a relayé l’information, la vidéo publiée aurait été enregistrée pour menacer directement le président nigérian, Muhammadu Buhari. «Ceux qui crient Bring Back Our Girls, Bring Back Our Girls, la seule façon de récupérer ces filles est de libérer nos hommes en prison.» a déclaré Shekau  et faisant allusion aux écolières enlevées à Chibok.

Pus connu sous le surnom de Boko Haram, le groupe sunnite pour la prédication et le djihad est un mouvement insurrectionnel et terroriste d’idéologie salafiste djihadiste. Formé en 2002 à Maiduguri par le prédicateur Mohamed Yusuf, le groupe est à l’origine une secte qui prône un islam radical et rigoriste, hostile à toute influence occidentale. En 2009, Boko Haram lance une insurrection armée dans laquelle Mohamed Yusuf trouve la mort. En 2010, Abubakar Shekau prend la tête du mouvement qui devient un groupe armé et se rapproche des thèses djihadistes d’Al-Qaïda, puis de l’État islamique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici