Wattao empoisonné ? : un pro-Soro accuse Alassane Ouattara

Conseil spécial de Guillaume Soro, Franklin Nyamsi accuse le président ivoirien d’avoir orchestré le décès du colonel Issiaka Ouattara dit Wattao et demande à ce qu’une autopsie soit urgemment réalisée sur le corps de la victime.

Agé de 53 ans, le Colonel-major Issiaka Ouattara dit Wattao est décédé ce lundi à New York des suites d’une longue maladie. Selon les informations officielles, l’ex agent des forces nouvelles est mort d’un diabète en phase en terminale. Mais pour Franklin Nyamsi, le militaire aurait été empoisonné. Réputé pour ses prises de parole acerbe, ce conseil spécial de l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne aujourd’hui en exil Guillaume Soro,  recommande à la famille du défunt d’autopsier le corps afin de faire toute la lumière sur sa disparition. « Je recommande ardemment à la famille de Wattao de faire réaliser une autopsie de son corps, indépendante du régime RHDP, notamment des cheveux. Seule partie du corps capable de garder des traces de l’arsenic après la mort ! » a tweeté Franklin Nyamsi après le décès du colonel-major Issiaka Ouattara.

Avant d’accuser le président Alassane Ouattara de la mort de Wattao : « l’empoisonnement à l’arsenic, si répandu dans la dictature Ouattara en Côte-d’Ivoire, provoque un diabète grave. Ce diabète grave provoque la mort après d’atroces et longues souffrances. A bon entendeur… »

Pour rappel, Colonel Major Issiaka Ouattara dit « Wattao » est mort à New York, aux États Unis, dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 janvier 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici