Général Makosso : « Arafat m’a dit qu’il regrettait d’être né Ivoirien »

Dj Arafat @ Psi

Sur les plateaux de l’émission burkinabè, Camille Makosso a fait un bien étonnante confidence sur Dj Arafat décédé il y a quelques mois des suites d’un accident de circulation. Le pasteur a confié que le Daïshikan lui a fait savoir qu’il regrettait d’être né ivoirien.

DJ Arafat était-il si désespéré en Côte d’Ivoire ? Roi incontesté du coupé décalé et idole de plusieurs millions de fans à travers toute l’Afrique, le Daïshikan était un artiste et respecté dans l’univers du showbiz sur le continent. Avec un tempérament inconstant un gout effréné pour les clashs, le Yorobo avait mis à dos plusieurs de ses confères du métier. Ce qui lui a d’ailleurs valu le boycott de plusieurs de ses concerts.

Malgré ses incidents, il est difficile de croire que le Yorobo soit si désespéré au point de regretter d’être né au pays de l’ivoire. Et pourtant c’est ce qu’a affirmé Camille Makosso. Invité sur l’émission burkinabè « Le grand café », le Révérend pasteur a révélé les confidences chocs que lui aurait faits Beerus Sama quelques semaines avant sa tragique disparition.  « Il (Ararat) m’a dit : « Grando, je regrette que Dieu m’ait créé ivoirien ». Il m’a dit honnêtement que c’est le seul pays où on ne le respecte pas et qu’on lui interdisait même l’accès à des boîtes de nuit. C’était triste. C’est quand même DJ Arafat et on lui interdit sur des chaînes radio et télé, on décolle ses panneaux, celui qui fait vendre la Côte d’Ivoire », a déclaré Makosso.

L’homme de Dieu a par ailleurs rendu un vibrant hommage au fondateur de la Yorogang qui a porté la Côte d’Ivoire vers les contrés jamais explorées. « Arafat était le roi et les autres artistes, ses notables. C’était un monstre de la musique. Il peut dire qu’il a une idée, et concrétiser cela en studio dans les heures qui suivent. C’était rapide. Hélas, il est parti brutalement », a ajouté le pasteur avec mélancolie.

Grande voix de la musique ivoirienne et fan de course à moto, Dj Arafat est décédé le 12 Août 2019 des suites d’un accident de moto. Leader incontesté du coupé décalé qu’il a perfectionné, l’artiste est un monument pour tout un continent. Plus de trois mois après son décès prématuré, le monde du showbiz africain continue de le pleurer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici