Lutte anti-corruption: un ancien ministre de la justice nigériane arrêté à Dubaï

Muhammadu Buhari président du Nigéria Ph. leadership.ng

Un ancien ministre nigérian de la justice a été arrêté à Dubaï le 11 novembre a annoncé mercredi, son avocat. L’arrestation de Mohammed Adoke entre dans le cadre de la lutte contre la corruption au Nigéria.

Accusé de corruption dans une affaire pétrolière qui remonte en 2001, l’ancien garde des sceaux Mohammed Adoke a été arrêté à Dubaï le 11 novembre dernier. Il était sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par la justice de son pays à la demande de l’agence nigériane de lutte contre la corruption. On lui reproche d’être impliqué dans la vente frauduleuse d’un champ pétrolier offshore par la société Malabu Oil and Gas pour un montant de 1,3 milliard de dollars. Plusieurs hauts cadres seraient aussi interpellés dans le cadre de cette enquête à en croire Africanews.

Cet ex-ministre séjourne à Dubaï pour des raisons de santé. Selon Me Mike Ozekhome, son conseil, cette arrestation est arbitraire d’autant que le mandat d’arrêt avait expiré. Un tribunal nigérian avait annulé le mandat en octobre, son client n’ayant pas été mis au courant des charges avant sa délivrance. Pays de l’Afrique de l’ouest, le Nigéria est miné par des actes de corruption auxquels a promis apporter des réponses symétriques (sanctions), le président Muhammadu Buhari. Depuis son accession au pouvoir, l’ancien putschiste mène une lutte sans merci contre toute personne reconnue coupable de corruption.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici