CPI: le chef de guerre Bosco Ntaganda fera appel de ses 30 ans de prison

Bosco Ntaganda, chef rebelle [email protected] Monde

L’ancien chef de guerre congolais, Bosco Ntaganda va faire appel des 30 ans de prison à lui affliger par les juges de la Cour pénale internationale. L’annonce a été faite ce vendredi dans un communiqué de son avocat.

Condamné jeudi à 30 ans de prison, l’ex-milicien Bosco Ntaganda, par la voix de son avocat exprime sa volonté de faire appel de la décision de la justice internationale. Visé par 18 chefs d’accusations, le « Terminator » a écopé de la plus la plus lourde peine pour des crimes de guerre et contre l’humanité. « Ntaganda entend faire appel du jugement relatif à la peine et un avis d’appel sera déposé dans un délai de 30 jours conformément à la réglementation en vigueur », a indiqué dans un communiqué son avocat, Stéphane Bourgon, évoquant des « erreurs importantes de droit et de fait » a écrit son conseil.

Puissant chef milicien dans la région du nord-est de la République démocratique du Congo, Ntaganda est considéré comme un acteur clé dans les exactions contre les civils en 2002 et 2003 en Iturie. Dans l’histoire de la CPI, « Terminator » est la premier client reconnu coupable d’esclavage sexuel. Il fut leader du groupe rebelle de l’Union des Patriotes Congolais et sa branche militaire, les Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici