Cameroun : des proches de Maurice Kamto condamnés à la prison ferme

Quinze militants du parti MRC de l’opposant camerounais Maurice Kamto ont été condamnés vendredi à six mois de prison ferme, a-t-on appris auprès des médias locaux.

Alors que le Cameroun est dans l’attente des retombées du dialogue nationale du 30 Août dernier, le parti MRC de Maurice Kamto continue de se vider de ses militants. Hier vendredi, 15 partisans de l’opposant camerounais ont été condamnés à six mois de prison ferme. Selon leurs avocats approchés par l’AFP, ces derniers sont accusés d’avoir participé à une manifestation remettant en cause le résultat des dernières élections présidentielles.

Ils ont été condamnés pour « action de rébellion et manifestation illégale », a confié Me Gabriel Kontchou à la presse. « Il s’agit de ceux qui ont pris part à la marche du 1er juin 2019 » pour contester le résultat de la présidentielle de 2018, où M. Kamto était arrivé deuxième face à Paul Biya, a-t-il précisé. Leurs avocats comptent faire appel.

Arrêté, auditionné puis jeté en prison au lendemain des élections présidentielles contestées, Maurice Kamto a été libéré avec une centaine de ses partisans détenus pour la même raison suite au dialogue nationale d’Août dernier. Une mesure qui n’a apparemment pas pris en compte les quinze malheureux qui vont séjourner quelques mois en prison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici