Bénin-Violences post-électorales : La position de Talon sur le nombre de morts

Patrice Talon, président de la République du Bénin

Reçu ce jeudi 7 novembre 2019 par les journalistes de RFI et France 24, le président de la République Patrice Talon a évoqué plusieurs sujets relatifs à l’actualité socio-politique du Bénin. Morceau choisi, les violences post-électorales qui ont endeuillé toute la nation.

Pour Patrice Talon, les événements malheureux issus des dernières élections exclusives sont à condamner. Reconnaissant qu’il y a eu des pertes en vies humaines, le chef de l’Etat a beaucoup plus mis l’accent sur des chasseurs qui auraient tiré sur les forces de l’ordre. Dans leur riposte, les hommes en uniforme ont également usés d’armes à feu. Dans cet échange de coup de feu, plusieurs sont certainement tombés sous les rafales de balle, a expliqué le numéro 1 béninois.

Aux dire de l’homme, il est difficile de faire un bilan exhaustif des pertes en vies humaines enregistrées lors de cette sombre période pour la simple raison que certains chasseurs, pour ne pas laisser de trace, emportaient avec eux ceux d’entre eux qui sont tombés par balle. Toutefois, il indique que « le nombre de mort pouvait atteindre le chiffre 4 ».

La position de Talon sur le nombre de morts:

« Il y a eu des morts, je peux vous l’affirmer. Le procureur de la république et le ministère de l’intérieur ont annoncé qu’il y a eu environ 4 morts. Vous savez la difficulté c’est que il y a des gens qu’on appelle des chasseurs  qui ont été mobilisés  à l’intérieur du pays par des acteurs politiques. Des chasseurs qui ont tiré avec des armes sur des agents de sécurité et parfois la riposte de protection du bien public  a amené certains agents de sécurités  à faire face aux tirs  de ces chasseurs. Alors  les dégâts que ça a pu causé au plan matériel et humain dans un camp ou l’autre pour dissuader leurs actions. Certains sont partis avec leurs blessés.  Quand vous tirez sur des forces de l’ordre et ils ripostent, pour ne pas laisser de traces, les gens partent parfois avec leurs blessés.  Donc nous avons en estimant que les dégâts causés ici et là ; je confirme que le nombre de mort pouvait atteindre le chiffre 4 », Patrice Talon

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici