Bénin – Parlement: le ministre Bio Tchané défend le budget de l’Etat exercice 2020

Le ministre d'Etat, Abdoulaye Bio Tchané,

Le ministre d’Etat chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané s’est rendu à l’Assemblée nationale vendredi 15 novembre 2019. Au cours de la séance tenue avec les députés, le ministre a présenté le contenu de la loi de finances pour la gestion 2020, de la documentation budgétaire et du projet de Programme d’Investissement Public gestion 2020.

Au titre de l’année 2020, le projet de loi de finances avoisine les 2.000 milliards de francs CFA, précisément 1 986,910 milliards de FCFA. Il est en hausse de 109,367 milliards de FCFA correspondant à un taux d’accroissement de 5,8%. Le projet de loi de finances pour la gestion 2020 est plus lisible et orienté vers l’investissement, le social et l’allègement fiscal. Plusieurs mesures sociales sont prévues dans les secteurs de l’éducation, de la santé et de la protection sociale. Il faut également souligner la mise en œuvre du nouveau programme spécial d’insertion dans l’emploi annoncé par le Chef de l’Etat, à la veille du premier août dernier. Ce programme qui consistera à recruter à la charge de l’Etat, 2000 diplômés à placer dans les entreprises publics et privés pour une période de deux ans, démarre en 2020.

Une fiscalité en baisse pour favoriser les ménages et les PME

Le projet de budget 2020 prévoit un allègement de la fiscalité pour les ménages et les entreprises ; ce qui entraîne qu’il y aura moins d’impôts à payer pour les Béninois. Le nombre d’impôts passe de 48 en 2019 à 35 en 2020. Pour les ménages, et les entreprises, ces mesures se traduiront par :
-L’extension du régime d’exonération des droits et taxes de douanes et de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur l’importation ou l’acquisition en République du Bénin des panneaux solaires photovoltaïques formant un ensemble, à l’exclusion des batteries ;
-Le réaménagement des modalités de paiement des acomptes de la Taxe Professionnelle Synthétique pour les nouvelles entreprises ;
– La reconduction de l’exonération des droits et taxes de douane et de la TVA sur les récipients de gaz ;
-La reconduction de l’exonération des droits et taxes de douane et de la TVA sur les autobus autocars et minibus destinés au transport en commun. En plus de ces exonérations, le budget 2020 prévoit plusieurs autres mesures d’allègement fiscal.
– La dispense de pénalité de retard accordée aux contribuables qui souscrivent spontanément, pour la première fois, leurs déclarations en régularisation des affaires réalisées au titre des exercices antérieurs ;

Une hausse continue de la croissance économique

Pour 2020, les indicateurs macroéconomiques vont continuer à s’améliorer :
-Un taux de croissance économique en accélération de 7,6% ;
-Un taux d’inflation maîtrisé à 0,6% largement en dessous du seuil communautaire de 3%;
-Un déficit budgétaire de 1,8% du PIB conforme aux critères de l’UEMOA ; et
-Un taux d’endettement contenu et viable à 38,7% du PIB, également en dessous du seuil communautaire de 70%.

Un PIP 2020 pour accélérer les grands chantiers et les programmes sociaux

Le projet du Programme d’Investissement Public, PIP, c’est-à-dire l’ensemble des projets et programmes prévus par l’Etat pour être exécutés au cours de l’année 2020, comporte 228 projets pour un montant de 476,718 milliards de FCFA. Il est également en hausse de plus de 51 milliards par rapport à 2019. Les ressources intérieures contribuent à hauteur de 265,518 milliards de FCFA soit 55,7% pour le financement de 129 projets exclusivement financés par le Budget National.

Depuis le deuxième semestre de l’année 2018, les grands projets inscrits dans le PAG ont connu leur démarrage physique. 2019 a été une année d’accélération desdits projets, au point où on peut affirmer aujourd’hui que notre pays est en chantier. J’annonce qu’en 2020, les projets atteindront une vitesse de croisière. Ce sera le cas en particulier pour les projets phares dans les secteurs clés identifiés : Eau potable, Transports, Electricité, Enseignement, Santé, Logements et Equipements Collectifs, Protection de l’Environnement. A titre d’exemple, je peux citer quelques projets et programmes phares :
– La poursuite des Programmes d’accès à l’eau potable en milieu rural;
-le Projet de Renforcement du Système d’Alimentation en Eau Potable des Villes de Cotonou, Parakou, Dassa, Savè, Glazoué et environs;
– La construction d’une Centrale Thermique de 136 MW à Maria Gléta en Mode PPP ;
– La généralisation du volet santé (Accès universel aux soins de santé) du projet ARCH ;
– Le Projet de développement de programmes immobiliers d’habitat social et économique ;
-Le Programme des Villes Durables ou encore ;
-Le Projet de contournement nord de la ville de Cotonou et ;
-Le Projet de construction d’un échangeur au carrefour VEDOKO à Cotonou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici