Dolberg : « Quand je me suis rendu compte que Fadiga a volé ma montre……»

Dolberg, international danois - France Bleu

Contrairement au tollé médiatique qu’il y a eu autour de l’incident sur le vol de la montre du jeune footballeur danois Kasper Dolberg, cela n’a pas du tout perturbé l’ambiance au sein du vestiaire de l’OGC Nice. Et c’est le principal concerné qui le confirme.

L’affaire avait été abondamment relayée par la presse sportive. Une montre d’une valeur estimée à 70000 euros appartenant à l’international danois Dolberg a été volée dans le vestiaire de l’OGC Nice pendant que le joueur était à l’entrainement. L’auteur du vol, le jeune français Lamine Diaby Fadiga, a été licencié par son club et a dû rembourser la valeur de l’objet dérobé.

A lire aussi : Série A : le message très classe de Cristiano Ronaldo après la victoire de la Juve sur l’Inter

Réuni avec sa sélection nationale, le Danois est revenu pour la première fois sur cet épisode. « Je m’entraînais et quand je suis rentré à la maison, je ne pouvais pas la trouver..Bien sûr, c’est dommage. Mais je pense vraiment que le club a très bien géré la situation. Je pense que l’histoire a été un peu gonflée de l’extérieur, mais c’était aussi une chose absurde. (…) Je vais pouvoir me concentrer sur le football. Quelque part, je comprends bien qu’il y ait eu une concentration médiatique sur cette affaire, mais autour du club et dans le vestiaire, le calme et la sérénité ont permis que les bonnes décisions soient prises. Ce qui doit être fait a été fait », a-t-il déclaré au média danois Tispbladet et relayé par Footmercato.

A lire aussi : Juventus : Aaron Ramsey brise le mythe autour de Cristiano Ronaldo

Le Français, lui a été repêché par le Paris FC. Le jeune attaquant âgé de 18 ans a signé un contrat de 4 ans avec le club de  Ligue 2. « Cette erreur de jeunesse n’efface en rien ses qualités humaines et son intégrité. Au cours des discussions, le joueur a affiché l’envie de se racheter en se montrant irréprochable sur et en dehors du terrain », a expliqué le manager général du PFC, Pierre Dréossi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici