DJ Arafat : Landry Agban, le patron de la Yorogang répond à Debordo

Telle la réponse du berger à la bergère, Landry Agban a sèchement répondu à Debordo. Le boss de la Yorogang, sans vouloir donner écho aux propos acerbes de Opa la nation, a tenu à éclairer la lanterne de l’opinion publique sur le double jeu de Patrick Tanguy Séry Digbeu.

Sa sortie sonnait comme un règlement de compte. Dans une vidéo live postée sur sa page facebook, Debordo Leekunfa pendant près d’une heure a traité de tous les noms, les chinois (les fans de Di Arafat). Maudit, ingrat, ignoble sont les mots qui revenaient souvent dans son oraison. L’homme qui quelques semaines plutôt pleurait la mort de Dj Arafat, a surpris tout le monde en allant jusqu’à déclarer que le Yorobo à trouvé tragiquement la mort parce qu’il entretenait des relations sexuelles avec des femmes mariées et s’adonnait à des actes immoraux. Des propos qui ont provoqué un tollé sur les réseaux sociaux et déclenché la colère des chinois.

A lire aussi : DJ Arafat : sa femme Carmen Sama abandonne le domicile conjugal

Outré par ces allégations, le nouveau chef de la Yorogang, Landry Agban en visite à Paris a tenu à recadrer les fans du chanteur. Sans se laisser aller sur le même terrain que l’artiste du coupé décalé, l’homme a invité les chinois à se démarquer de ceux qui chantent les louanges du Daïshikan le jour pour cracher sur sa mémoire la nuit. « Je laisse Debordo dans ses contradictions. Pendant que je suis à Paris, tantôt, c’est lui qui cherche à me voir, le premier responsable de la YOROGANG que je suis. Tantôt, il dit vouloir faire un hommage à Arafat, puis l’annule. Comment peut-on prétendre aimer Arafat et haïr sa Chine. La Chine, c’est l’ADN de Dj Arafat. Il n’y a pas d’Arafat sans Chine. La Chine populaire, elle, n’a jamais trahi le Daishi», a confié Landry Agban dans des propos relayés par viberadio.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici