Sommet de la CEDEAO: la lutte contre le terrorisme au cœur des débats

Les 15 pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) se sont réunis ce samedi 14 septembre à la capitale burkinabè, en session extraordinaire pour discuter des questions liées au terrorisme. En plus des Etats de la Cedeao, ce sommet connaît aussi la participation du président tchadien Idriss Déby et le nouveau chef d’Etat de la Mauritanie Mohamed Ould Ghazouani.

A l’ouverture de ce sommet qui se tient au Burkina Faso, les premières allocutions avant le huis clos, ont porté sur la crise dans laquelle les attaques terroristes se trouvent les pays, ces six derniers mois. Alors, les discussions en huis clos iraient dans le sens de pouvoir trouver des solutions à cette situation. « Ces six derniers mois, les conséquences des attaques terroristes ont atteint un niveau très alarmant et entraîné une crise humanitaire sans précédent. Nous sommes tous concernés », a déclaré Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso, cité par Rfi.

En attendant les résolutions qui sortiront de ce sommet extraordinaire, les diverses réactions à l’ouverture donnent au sommet, tout son sens. Celui de la mise en commun des actions à entreprendre au niveau de la Communauté pour faire face à la montée du terrorisme, ses effets connexes et ses conséquences néfastes sur la gouvernance, le développement et la sécurité des pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici