Fermeture des frontières nigérianes: Muhammadu Buhari expose les retombées positives

Muhammadu Buhari President du Nigeria - Ph. bbc

Une délégation composée de quelques membres de la Fédération des chambres de commerce et d’industrie d’Afrique de l’Ouest et des représentants du secteur privé organisé ainsi que l’Association nigériane pour la chambre de commerce, de l’industrie, des mines et de l’agriculture étaient au cabinet du président Nigérian Muhammadu Buhari ce vendredi 20 septembre 2019. Au cours de cette rencontre ce dernier a expliqué les motifs de la fermeture de ses frontières ainsi que les résultats de cette situation.

La république fédérale du Nigéria a fermé ses frontières terrestres avec certains des ses pays voisins, pour une période limitée. Cette mesure prise, il y a environs un mois donne déjà de bons fruits. Selon le président nigérian Muhammadu Buhari, cette mesure a été prise à cause du manque de respect des idéaux commerciaux par les pays. Mais au bout de quelques semaines après, de bons résultats se font déjà constater au Nigéria.

«Après de nombreuses années de diplomatie et de surveillance réglementaire agressive qui ont donné peu de résultats, nous avons décidé de fermer nos frontières terrestres pendant une période limitée pour évaluer l’impact de cette mesure. En quelques semaines, nous constatons déjà une baisse des volumes de contrebande de contrefaçon sur certains de nos principaux marchés à travers le pays », a fait savoir Buhari avant d’ajouter que l’accord de libre-échange continental africain doit non seulement promouvoir le libre-échange, mais aussi un commerce légal de biens et de services de qualité fabriqués en Afrique.

Pour le président nigérian, les pays africains doivent apprendre à consommer les produits de qualité fabriqués en Afrique pour permettre au continent d’avoir aussi son autonomie. C’est pourquoi il encourage ses hôtes à œuvrer dans ce sens de la réalisation effective de la zone de libre-échange. « Je m’attends à ce que vous continuiez votre contribution positive et patriotique pour nous aider à réaliser une zone de libre-échange qui emploie des Africains pour produire des produits de qualité fabriqués en Afrique », a déclaré le président, cité par Punch.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici