Coup de tonnerre : « les frontières (nigérianes ndlr) resteront fermées… »

Le contrôleur général de la douane nigériane, Hamid Ali, en visite à la frontière entre le Niger et le Nigéria mercredi 11 septembre 2019, a déclaré que les frontières nigérianes resteraient fermées jusqu’à ce que les pays partageant la frontière avec le Nigéria soient dotés des conditions fixées par le gouvernement nigérian, a rapporté Daily trust.

Très mauvaise nouvelle pour les pays partageant la frontière avec le Nigéria. Plus de trois semaines après la fermeture de ses frontières pour,  selon l’Etat nigérian, protéger son économie et promouvoir sa production locale, le géant ouest africain ne compte toujours pas revoir sa copie. Selon le contrôleur général Hamid Ali, cité par Daly trust, les frontières nigérianes resteraient fermées jusqu’à ce que les pays partageant la frontière avec le Nigéria soient dotés des conditions fixées par le gouvernement nigérian. Pour cet officier des douanes nigérianes en visite mercredi dernier à la frontière Maigatari Nigéria / République du Niger, le Nigéria ne pouvait plus fermer les bras en regardant de tels pays prospérer au détriment de l’économie nigériane. « (…) les pays frontaliers du Nigéria avaient continué à encourager l’importation de produits de contrebande connus de ces pays, ce qui était préjudiciable au développement du Nigéria », a-t-il déclaré.

A lire aussi : Bénin – Accident d’un cargo militaire : les précieux conseils de Candide Azannaï

Mais malgré les mesures draconiennes qu’il a prises, le Nigéria est disposé à trouver un terrain d’entente avec les pays concernés par cette mesure. Il s’agit ici, aux dires du contrôleur Hamid Ali, de trouver un nouvel accord capable de respecter la politique économique de ce mastodonte africain. En attendant que cet accord ne voie le jour, les frontières sont doublement fermées avec ses conséquences sur les pays voisins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici