Coup de théâtre : les obsèques de Robert Mugabe reportées sine die ?

Prévues pour se tenir le weekend prochain, les funérailles de l’ancien président zimbabwéen Robert Mugabe n’auraient finalement pas lieu, a-t-on appris auprès des médias locaux. L’enterrement de l’ex dictateur serait reporté sine die à cause d’une guéguerre entre les chefs traditionnels et les autorités du pays.

Robert Mugabe a certainement encore du chemin à faire avant de retrouver le repos éternel. Est-ce déjà l’expiation de ses péchés ? En tout cas, cela en a  l’air au regard du rebondissement de dernière minute concernant la date de son enterrement. En effet, initialement prévues pour le samedi prochain, les funérailles du « camarade Bob » seraient reportées sine die. A en croire ZimLive qui cite la famille, aucune date n’est encore retenue pour la cérémonie d’inhumation. Selon le neveu de Mugabe, Leo Mugabe, qui est également le porte-parole de la famille éplorée, cité par le média zimbabwéen, Robert Mugabe étant un chef, un tribun, devrait avoir un enterrement traditionnel digne de son rang. Ce qui est en déphasage avec celui souhaité par les autorités du pays. « Mugabe était un chef et il sera enterré conformément à la tradition. La congrégation des chefs n’a pas dit où il sera enterré, donc  ce n’est pas encore clair. Je ne sais pas non plus. Mais ce qui est sûr, c’est que l’enterrement n’aura pas lieu cette semaine », a-t-il expliqué.

 

Pour rappel, Robert Mugabe avait pris les rênes de l’ex-Rhodésie, devenue indépendante, en 1980. Pendant son règne de trente-sept ans, l’un des plus longs sur le continent africain, il est passé du statut de père de l’indépendance et ami de l’Occident à celui de tyran qui a provoqué l’effondrement économique de son pays. A sa chute en novembre 2017, sous la pression de l’armée, de son parti et de la rue, il a laissé un pays à l’économie exsangue, où le chômage  a atteint de record inédit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici