2è session extraordinaire du Parlement de la Cedeao: le Nigéria invité à rouvrir ses frontières

Les membres du Parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) se sont réunis en session extraordinaire lundi 16 septembre 2019. Au cours de cette assise qui a eu lieu à Monrovia, au Libéria, les parlementaires ont abordé plusieurs sujets dont celui de la fermeture des frontières nigérianes avec certains pays voisins.

Selon Moustapha Cisse Lo, président du parlement de la Cedeao, la fermeture des frontières nigérianes empêche le libre-échange entre les pays membres de la communauté. Pour lui , cette situation qui intervient à un moment où l’Afrique devrait intensifier ses efforts afin d’aboutir à  une suppression effective des barrières au sein de la Communauté. C’est pourquoi, il a dans son allocution d’ouverture de la session, demandé à ce que les frontières fermées il y a bientôt un mois soient rouvertes.

A en croire Cisse Lo, la fermeture des frontières n’est pas la solution actuelle puisque le vrai problème se situe au niveau de la contrebande à laquelle il invite le gouvernement nigérian à y trouver une solution permanente. Ainsi, la libération des barrières devrait être faite afin de respecter le principal objectif de la communauté. «Dans le même ordre d’idées, la fermeture des frontières nigérianes avec le Bénin il y a plus d’un mois et plus récemment avec le Niger constitue un obstacle à la réalisation du principal objectif de la Communauté, qui est de parvenir à la création d’une région ouest africaine sans frontières prospère où la paix et l’harmonie prévalent », a-t-il fait savoir à un média nigérian.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici