La fermeture de la frontière bénino-nigériane fait des ravages au Bénin

Dans sa lutte contre la contrebande et l’importation sauvage des produits vivriers qui entraveraient sa production locale, le Nigéria a fermé ses frontières avec le Bénin. Une mesure qui se fait durement ressentir par les Béninois.

Après plusieurs années d’avertissements verbaux, le Nigéria est passé à l’acte. Le grand voisin de l’Est a fermé ses frontières avec le Bénin. Cette mesure du gouvernement nigérian dont le but est de limiter la contrebande et l’importation de denrées alimentaires en provenance du Bénin concernent nomment le riz et l’essence de contrebande communément appelé  Kpayo ».Concernant cette dernière, son interdiction se fait déjà durement ressentir par les béninois. Depuis mercredi, le prix du litre de l’essence Kpayo a pratiquement  doublé passant de 325F à 500F voire 600F dans certaines régions du pays. A cela s’ajoute la rareté des points de dépôt due à l’incapacité des grossistes d’approvisionner leurs sous-traitants, le Nigéria surveillant étroitement les différents circuits d’écoulement. Dans  certains coins du pays, il faut faire plusieurs kilomètres avant de trouver un  point de dépôt. Le seul alternatif qui s’offre aux populations est l’approvisionnement dans les stations services avec son lot de longues files d’attente. Un calvaire pour des milliers de Béninois qui ne sera pas sans conséquence sur l’économie béninoise puisque les activités quotidiennes dépendent aussi du prix du transport donc  du carburants.

A lire aussi : Lutte contre la contrebande : le Nigéria ferme ses frontières avec le Bénin

Il faut souligner que la vente de l’essence « kpayo » a toujours été un serpent de mer pour les gouvernements successifs. Il s’agit d’une activité qui occupe un nombre important d’acteurs. Elle ne cesse d’évoluer et occupe de nos jours tout le territoire béninois. Toutes les couches sociales de la population y sont représentées .

1 COMMENTAIRE

  1. Cette situation occasionne les retards au service parceque nous ne possédons pas assez de station pour que l’essence soit vite achetée La circulation n’est plus fluide .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici