DJ Arafat : grosse révélation sur la mort subite de l’artiste

Moins de 24 heures après le décès tragique du roi du coupé décalé, DJ Arafat, les causes réelles de sa mort, suscitent de vives réactions dans le rang de ses fans. Si entre temps, les proches de la victime ont préféré entretenir le mystère, on sait désormais que le Daishikan est mort d’une fracture de la voûte crânienne et d’une embourrure cérébrale.

Telle une traînée de poudre, la nouvelle avait fait le tour de la planète. DJ Arafat est mort. Le roi du coupé décalé est décédé lundi, des suites d’un terrible accident de circulation dans la soirée du dimanche 11 Août 2019. Selon les médias ivoiriens, l’accident dont a été victime était d’une gravité extrême. Malgré la détermination des médecins et l’implication personnelle des autorités ivoiriennes, le Yorogang n’a pu s’affranchir des griffes de la mort.

En effet, l’artiste serait arrivé à la polyclinique des Deux-Plateaux dans un état presque désespéré. Selon le rapport des réanimateurs et neuro-chirurgiens qui se seraient occupés de l’artiste après son accident, le leader de « la Chine populaire » aurait eu une grosse fracture de la voûte crânienne et une embourrure cérébrale qui l’ont plongé dans un coma de stade 3 avec une hémorragie cérébrale massive. Ce qui aurait irréversiblement engendré le décès cérébral à 1h du matin.

Et pourquoi avoir attendu jusqu’à 8 heures du matin avant d’annoncer le décès de l’idole de tout un peuple ? La réponse à cette question diffère d’un média à un autre. Selon le site « abidjanshow », l’ordre devrait venir de là-haut vu la notoriété de l’illustre disparu et les réactions qui peuvent découler de cette nouvelle dans le rang des fans de l’artiste. C’est pourquoi, le ministre de la Défense  Hamed Bakayoko s’est personnellement rendu à la clinique en compagnie de celui de la Culture et de la Francophonie, Mauris Kouakou Bandama pour constater les faits et porter la nouvelle aux parents et à la nation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici