Monnaie unique de la Cedeao: il n’y aura pas de rupture brutale avec le trésor français selon Alassane Ouattara

Le président français Emmanuel Macron et le président ivoirien Alassane Ouattara

Le président ivoirien Alassane Ouattara a rassuré son homologue français Emmanuel Macron qu’il n’y aurait pas de rupture brutale avec le trésor français pour ce qui est de l’entrée en vigueur de l’Eco qui maintiendra un taux de change flexible vis-à-vis d’un panier de devises, a-t-on appris auprès de « Jeune Afrique ». L’entrée en vigueur de l’Eco, la nouvelle monnaie unique de la CEDEAO, est prévue pour le 1er juillet 2020.

Alassane Ouattara ne veut visiblement pas s’embrouiller avec ses amis français. Alors que les débats sur la création de la nouvelle monnaie unique de la CEDEAO attirent les attentions des chefs d’Etats du continent, le président ivoirien estime que cette transition monétaire ne doit pas se faire avec une rupture brutale avec le trésor français où se situent les réserves de la BCEAO. En effet, selon « Jeune Afrique »,  lors de son passage en France, le numéro 1 ivoirien a eu un entretien d’une heure et demi à l’Elysée avec Emmanuel Macron. A en croire ce site, Alassane Ouattara a rassuré son hôte qu’aucune rupture brutale n’est prévue avec le Trésor français

Poids lourd dans l’espace UEMOA, la côte d’Ivoire est en première ligne dans le processus de la création de la monnaie unique dont l’entrée en vigueur commencera dans la zone monétaire ouest africaine.

Le successeur de Laurent Gbagbo a d’ailleurs envoyé le gouverneur de la BCEAO, Tiémoko Koné, auprès des gouverneurs des banques centrales des autres zones monétaires de la CEDEAO afin de tenter de les convaincre de soutenir ce projet, a indiqué « Jeune Afrique ». Le président ivoirien a toujours plaidé pour un maintien d’un taux de change fixe avec l’euro. Reste maintenant à savoir ce qu’en penseront les Nigérians et les ghanéens, incontournables dans les questions monétaires d’Afrique de l’Ouest.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici