Eudoxie Yao battue en France: Debordo Leekunfa vole à son secours

Debordo Leekunfa et Eudoxie Yao

L’artiste ivoirien Debordo Leekunfa a volé au secours de la star des réseaux sociaux Eudoxie Yao après son agression ce matin en France. Écœuré par le visage ensanglanté de sa consœur, le faiseur du coupé décalé n’a pas porté de gants avant de cracher ses vérités à l’auteur de cet acte barbare.

Pluie de soutien à la star du net Eudoxie Yao. Battue à la suite d’une altercation avec un dénommé Koné Ibrahim qui l’aurait hébergée à Paris, dans le cadre de sa tournée européenne, puis aurait subtilisé une partie de son argent de prestations (1220 euros soit environ 787 mille francs CFA), la chanteuse ivoirienne s’est présentée à ses fans dans une vidéo postée sur Facebook le visage ensanglanté. En larme, les cheveux ébouriffés, elle a confié qu’elle vit le plus dur moment de sa vie. Un acte condamné par l’artiste Debordo Leekunfa.

En effet, pour « Opa La Nation », il est inadmissible de venir à la main avec une femme quelque soit la discussion, et pire encore de faire couler son sang. « Quelle que soit la raison, je suis contre la violence faite aux femmes, encore plus contre le fait de faire couler son sang ! Si je me prononce, c’est parce que c’est ma fille. J’ai aussi des sœurs. On a tous des sœurs, personne ne peux accepter ce genre d’atrocités ! », a-t-il dénoncé à travers un post sur sa page Facebook. « C’est quoi, ces conneries? Eudoxie n’a jamais insulté personne. Elle se bat pour se faire une place. Et voilà comment vous la récompensez ! En tant que Bété, je ne peux pas rester indifférent à ce genre de palabre ! », a-t-il ajouté, s’affichant en défenseur de la dame aux grosses fesses.

Très remonté par ce qu’il a vu (sur la vidéo), le Mimi a menacé l’agresseur de celle qu’il appelle « sa fille » et a demandé à ses amis en France de mettre la main sur ce dernier afin qu’il réponde de ses actes.  Pour finir, l’artiste du Coupé- Décalé a fait appel à tous ses aînés résidant en Europe et au promoteur qui l’a déplacée, afin qu’ils réagissent face à la réalité que vient de vivre Eudoxie Yao. « Je fais appel aussi aux ‘’vieux pères et vieilles-mères’’ de Paris, réagissez SVP. Ne restez pas indifférents. Où est passé notre solidarité ?», a-t-il conclu.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici