Bénin: ce que pense Patrice Talon des exilés et prisonniers politiques 

Patrice Talon, président de la République du Bénin

Le président de la république Patrice Talon a rencontré lundi 14 juillet, les partis politiques qui n’ont pu prendre part aux élections législatives du 28 avril dernier. Au cours de cette séance, les représentants des partis politiques présents ont voulu que les exilés politiques reviennent au pays et que les prisonniers politiques aussi puissent être libérés. Une situation sur laquelle le chef de l’Etat n’a pas tardé à se prononcer. 

Lors de la rencontre du chef de l’Etat avec les partis politiques n’ayant pas encore une existence juridique, certains parmi ces derniers ont exigé le retour des exilés politiques ainsi que la libération des prisonniers politiques avant de parler d’un dialogue politique. Suite à cette exigence, la réponse du président de la république ne s’est pas fait attendre. Pour lui, ceux qui se disent actuellement exilés politiques ont choisi délibérément de ne pas répondre à l’appel de la justice et ont ainsi fui leur pays pour aller vivre à l’extérieur. De ce fait, selon le locataire de la Marina, on ne saurait leur attribuer le nom d’exilés politiques.

Pour ce qui concerne le cas des détenus politiques, le chef de l’Etat soutient que tant que des charges pèsent sur eux, on doit laisser la justice faire son travail. Le président Talon a donc expliqué que le Bénin est un pays de droit et force doit toujours rester à loi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici