Politique

Guy Mitokpè: « Il n’y a…aucune raison d’avoir peur »

 A travers un message posté ce mercredi 12 juin 2019 sur sa page Facebook, le secrétaire général du parti Restaurer l’Espoir (RE) Guy Mitokpè a répondu à ses détracteurs qui l’envoyaient la semaine dernière en exil. L’ancien député en a profité pour appeler tous les résistants au régime en place, de continuer la lutte jusqu’au rétablissement de la démocratie et de l’Etat de droit.

Après quelques jours d’absence, Guy Mitokpè a renoué avec son exercice habituel. En effet, l’ancien député a publié ce jour sur sa page Facebook un message en guise de réponse à ses détracteurs. Dans son post, le bras droit de Candide Azannaï a indiqué qu’il n’est pas prêt d’arrêter la lutte. A ses dires, malgré les obstacles qui se dresseront contre lui, il saura les franchir car son combat est juste. «(…) comme un roseau, nous (opposition, ndlr) défendons une cause juste, nous défendons une nation noble, nous défendons des valeurs et des principes », a-t-il écrit.

A lire aussi : Bénin – Tension sociopolitique: l’unique solution de Candide Azannaï pour une sortie de crise

Pour l’ancien élu de la 16è circonscription électorale, comme le chemin qui mène au Christ est truffée de piège, la lutte pour la restauration des valeurs démocratiques ne se fera pas sans un minimum de sacrifice, de pleurs comme l’ont fait nos pères fondateurs pour nous libérer du joug colonial. C’est pourquoi, il invite ses militants et le peuple béninois épris des valeurs et principes qui ont caractérisé la démocratie béninoise enviée dans la sous-région à ne pas céder à la peur car se laisser traîner sur ce chemin, c’est participer à la mort de notre démocratie, a l’en croire. « Il n’y a donc aucune raison d’avoir peur », a-t-il rassuré.

A lire aussi : Bénin: voici ce que pense Candide Azannaï du certificat de conformité

Le vendredi 7 mai dernier, Guy Mitokpè était convoqué par le juge de première instance de Cotonou dans le cadre des violents incidents survenus les 1 er et 2 mai à Cadjèhoun. Mais l’homme s’y était abstenu invitant son avocat à le représenter. Dans la soirée, plusieurs informations ont circulé sur les réseaux sociaux faisant état de ce que le secrétaire général du RE se serait exilé du côté du Togo. Chose qui s’est avérée fausse puisque le concerné est bel et bien au Bénin et entend poursuivre la lutte aux côtés des autres forces de la résistance au pouvoir de Patrice Talon.

 

A Lire Aussi

Bénin – Tensions à Tchaourou et Savè: pouvoir et opposition se renvoient la balle

Marturin ATCHA

Bénin – Affrontement à Tchaourou: les mises en gardes du parti Restaurer l’Espoir de Candide Azannaï

Méschac DEGBETCHI

Bénin – Tensions à Tchaourou: le PCB condamne et dénonce un “siège militaire insupportable”

Romaric Déguénon

Bénin: d’anciens présidents africains au secours de Boni Yayi

Romaric Déguénon

Scandale en Afrique du Sud: Cyril Ramaphosa sur les traces de Jacob Zuma?

Marturin ATCHA

Guy Mitokpè au juge Kodjo: « Je suis à votre disposition pour toutes fins utiles »

Romaric Déguénon

Commenter cet Article

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Notre site internet utilise des cookies, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Accepter En savoir plus