Égypte: l’ancien président Morsi enterré au Caire en toute discrétion

Mohamed Morsi est décédé lundi 17 juin à 67 ans, frappé d’une crise cardiaque lors d’une comparution au tribunal. Sans tarder, sa dépouille a été enterrée en toute discrétion dans l’est du Caire en présence de sa famille et avec un déploiement des forces de l’ordre impressionnant.

Morsi, âgé de 67 ans, était à une audience de son procès pour espionnage. Il venait de s’adresser au tribunal dans la «cage de verre» dans laquelle il était gardé, avertissant qu’il y avait «beaucoup de secrets» qu’il pourrait révéler, a déclaré un responsable judiciaire.

En effet, quelques minutes après, il s’est effondré après avoir pris la parole. Mohammed Morsi a été emmené à l’hôpital où il est décédé selon un responsable qui s’est exprimé sous couvert d’anonymat parce qu’il n’était pas autorisé à parler à la presse.

Par ailleurs, les conditions dans lesquelles Mohamed Morsi était détenu sont inhumaines selon ce qu’à déclaré ses proches. Ils ont affirmé qu’il était malade depuis plusieurs mois sans aucun accès à des soins médicaux. Ses frères musulmans sur You Tube ont eux-aussi accusé les militaires d’être responsables de la mort de Mohamed Morsi.

Aussi ne voulant pas que l’ancien président devienne un martyr, les autorités Égyptiennes l’ont enterré en toute discrétion ce lundi soir.

Rappelons que l’ex président déchu purgeait plusieurs peines de prison dont 20 ans pour avoir ordonné le meurtre des manifestants en 2012 et une à la perpétuité pour espionnage au profit du Qatar, avec lequel il aurait partagé des documents confidentiels. Il comparaissait lundi dans une autre affaire d’espionnage en raison de contacts jugés suspects avec le Hamas palestinien.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici