Burkina-Faso : 17 morts dans une nouvelle attaque terroriste

Women and children stand outside a school used as a shelter for Internally Displaced People (IDP) from northern Burkina Faso on June 13, 2019 in Ouagadougou. - Internally Displaced People (IDP) from northern Burkina Faso flee intercommunal clashes, which have already killed a hundred people in a few weeks. (Photo by OLYMPIA DE MAISMONT / AFP)

Dix-sept personnes ont été tuées dans la nuit de mardi à mercredi 19 juin 2019 au cours d’une attaque djihadiste à Béléhédé, dans le nord du Burkina Faso, renseigne le communiqué du ministre de la Défense nationale.

Le Burkina-Faso, cible privilégiée des attaques terroristes a subi une nouvelle attaque meurtrière dans le nord du pays. Dans la nuit du mardi à mercredi, des hommes armés conduisant des motos ont fait irruption à Belehede et ont tiré sur la population. Dans son communiqué, le ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, fait état de 17 morts et fait mention d’une « vaste opération de ratissage et de sécurisation de la zone qui a été immédiatement déclenchée par les forces armées nationales ». Tout en invitant « la population à rester vigilante et à dénoncer tout cas suspect », le ministre de la Défense nationale a présenté les condoléances du gouvernement aux familles éplorées. Il revient également de noter, selon le communiqué du ministre que l’attaque a été perpétrée par un groupe armé terroriste.

Depuis 2015, le Burkina-Faso est devenu la cible des attaques terroristes qui ne cessent de s’accroître dans les régions du nord malgré les offensives des forces de l’ordre et la détermination du gouvernement d’éradiquer le terrorisme, qui visiblement est une menace tangible pour la sécurité du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici