Politique

Bénin: voici ce que pense Candide Azannaï du certificat de conformité

Le président du parti Restaurer l’Espoir, Candide Azannaï a animé une conférence de presse dans l’après-midi du lundi 10 juin, au siège dudit parti. Au cours de cette rencontre avec les hommes des médias, Azannaï a donné son point de vue sur le certificat de conformité qui a permis “d’exclure” les partis de l’opposition aux législatives dernières.

La validité du certificat de conformité des partis politiques a pris fin juste après la proclamation des résultats issus du scrutin législatif du 28 avril dernier. C’est ce qu’a fait savoir le président du parti Restaurer l’Espoir, Candide Azannaï au cours de la conférence de presse organisée au siège de son parti ce lundi 10 juin. En effet, du moment où ce certificat de conformité n’existe dans aucun document électoral, il n’aura plus son sens pour les anciens partis qui n’ont pas pu prendre part aux élections du dimanche 28 avril selon l’ancien ministre de la défense. Aux dires de ce dernier, ce papier a été juste inventé par la cour constitutionnelle uniquement dans le cas des élections législatives du 28 avril dernier.

A lire aussi: Bénin: Guy Mitokpè met fin aux rumeurs sur son supposé départ en exil

Pour lui, il est inutile de penser à prendre encore le certificat de conformité. Mieux, Candide Azannaï indique que la charte des partis politiques n’a fait mention que du récépissé provisoire et du récépissé définitif. « A aucun moment la charte des partis politiques n’a parlé du certificat de conformité », a-t-il laissé entendre.

A Lire Aussi

Tunisie: le nouveau gouverneur de Sfax officiellement installé dans ses fonctions

Méschac DEGBETCHI

Togo-Elections municipales partielles: voici les résultats provisoires

Méschac DEGBETCHI

Bénin-Non délivrance d’actes de l’autorité : les FCBE dénoncent une autre forme d’application de la ruse et de la rage

Romaric Déguénon

Bénin-Evaluation diagnostique: « un drame qui se prépare contre le peuple », Nourénou Atchadé

Romaric Déguénon

Tchad: suites aux violences communautaires, l’état d’urgence déclaré

Méschac DEGBETCHI

Tunisie: le gouverneur de Sfax limogé

Méschac DEGBETCHI

Commenter cet Article

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Notre site internet utilise des cookies, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Accepter En savoir plus