Politique

Bénin – Tension sociopolitique: l’unique solution de Candide Azannaï pour une sortie de crise

En conférence de presse en début de semaine au siège de son parti politique à Cotonou, le président de Restaurer l’Espoir (RE) Candide Azannaï a dévoilé son plan qu’il considère comme l’unique solution pouvant sortir le Bénin de la crise politique qu’il vit depuis plusieurs semaines.

Candide Azannaï était lundi 10 juin en conférence de presse au siège du parti Restaurer l’Espoir (RE). Au cours des échanges avec les professionnels des médias qui ont porté sur le thème « terreur politique dans le contexte de la dictature : comprendre pour mieux combattre », l’ancien ministre de la défense est revenu sur les faits marquants qui ont jalonnés la crise pré et postélectorale ; une crise née de l’exclusion des partis politiques surtout de l’opposition au scrutin législatif du 28 avril dernier. «Il y a confiscation du pouvoir législatif, militarisation de la démocratie, persécution, terreur, tir d’armes à feu, recours à la justice comme arme politique», a décrit le conférencier. Pour lui, «personne ne peut contester ces faits et aucune manœuvre ne peut les effacer». «Il faut les répéter et que nous comprenions le contexte de la dictature dans laquelle nous sommes pour comprendre le sens du combat», va-t-il poursuivre.

A lire aussi : Bénin: voici le plan de Candide Azannaï pour libérer Boni Yayi

Ce qui se passe dans le pays sort de l’entendement, a en croire l’ancien porte-parole du régime de l’ancien président Boni Yayi. Selon ses dires, les pratiques du régime de la rupture ont foulé au pied les fondements même de notre système démocratique et engendré une crise politique sans précédent dans le pays qui était considéré dans la sous région comme un modèle de paix et de démocratie. Cependant, malgré la tension devenue de plus en plus palpable ces derniers jours avec la convocation par le juge de première instance de Cotonou de certains leaders de la résistance au pouvoir en place, le président de RE indique qu’il y a une solution infaillible pour sortir le pays de cette crise. Et « la seule issue » dira-t-il, «est l’observance de la jurisprudence sur les coups d’Etat». Il s’agit d’annuler le scrutin législatif dernier et d’organiser de nouvelles élections ouvertes à tous, à l’en croire. «Il faut restituer le pouvoir législatif», a-t-il dit.

Selon ses dires, les manœuvres qui ont conduit à l’exclusion des partis hostiles au pouvoir en place pour les législatifs derniers sont des faits prémédités.  Les deux lois sur la réforme du système partisan et le certificat de conformité sont des arguments sur lesquels l’ancien député à l’Assemblée nationale s’est appuyé pour justifier ses propos. «Talon et la rupture doivent restituer le pouvoir législatif», a-t-il exigé.

A Lire Aussi

Tunisie: le nouveau gouverneur de Sfax officiellement installé dans ses fonctions

Méschac DEGBETCHI

Togo-Elections municipales partielles: voici les résultats provisoires

Méschac DEGBETCHI

Bénin-Non délivrance d’actes de l’autorité : les FCBE dénoncent une autre forme d’application de la ruse et de la rage

Romaric Déguénon

Bénin-Evaluation diagnostique: « un drame qui se prépare contre le peuple », Nourénou Atchadé

Romaric Déguénon

Tchad: suites aux violences communautaires, l’état d’urgence déclaré

Méschac DEGBETCHI

Tunisie: le gouverneur de Sfax limogé

Méschac DEGBETCHI

Commenter cet Article

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Notre site internet utilise des cookies, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Accepter En savoir plus