Politique

Tiken Jah Fakoly à Patrice Talon : « les béninois ne vont rien lâcher »

DIGIKAN Tiken Jah Fakoly

Invité de l’émission la grosse demi-heure consacrée à l’actualité africaine sur Radio France Internationale (RFI) ce jeudi 16 mai 2019, le célèbre reggaeman Tiken Jah Fakoly a donné sa lecture de la situation sociopolitique qui secoue le pays depuis quelques semaines.

La situation sociopolitique délétère qui secoue le pays continue de susciter des réactions dans le rang de l’opinion publique internationale. Le dernier en date est celle de la star ivoirienne Tiken Jah Fakjoly. En effet, sur le plateau de l’émission la grosse demi-heure consacré à l’actualité africaine sur Radio France Internationale (RFI) ce jeudi, le reggaeman a donné son avis sur la tension politique très tendue qui prévaut dans le pays au lendemain des élections législatives controversées du 28 avril dernier. L’homme s’est également prononcé sur l’installation ce jour des 83 députés issus tous deux des partis politiques proches du président Patrice Talon.

A lire aussi :Bénin – Crise postélectorale: « Kérékou n’a pas nommé 83 députés », Candide Azannaï

Pour lui, ce qui se passe dans le pays sort de l’entendement. C’est regrettable, à l’en croire, qu’un pays considéré comme le laboratoire de la démocratie en Afrique de l’Ouest soit venu à ces extrêmes. « Je pense que c’est dommage hein. C’est dommage parce que le Bénin était cité en exemple sur ce continent. Un exemple de démocratie, un exemple de stabilité. Donc on a été tous choqués par l’action des gouvernants actuels », a-t-il déclaré. Cependant, l’artiste pense que le peuple béninois ne se laissera pas facilement faire. Selon ses dires, le chef de l’Etat va être secoué par ses concitoyens dans les prochains mois. « …moi je connais les béninois, ils ne vont rien lâcher », a-t-il fait savoir.

A lire aussi : Bénin-Législatives 2019 : « les 27% fabriqués…sont une honte », Candide Azannaï

Pour rappel, Tiken Jah Fakoly est un artiste ivoirien mondialement connu. Dans ses chansons, il dénonce les hommes politiques véreux du continent. Les paroles de ses chansons parlent de beaucoup d’injustices que subit la population de son pays d’origine, mais aussi et surtout le peuple africain dans son ensemble. Il est très engagé dans la lutte contre le colonialisme et le néocolonialisme.

A Lire Aussi

Bénin: « La position de l’opposition, c’est celle que moi je suis », Candide Azannaï

Romaric Déguénon

Bénin – Crise politique: voici ce que suggère Me Paul Kato Atita

Romaric Déguénon

Bénin – Parlement: les agents retardataires et absentéistes menacés de sanctions

Cochimau S. HOUNGBADJI

Bénin – Crise politique: la dent dure de Prince Aligbonon envers l’opposition

Méschac DEGBETCHI

Bénin: l’Usl ne répondra à aucune injonction «illégale» du ministère de l’intérieur, selon Donklam Abalo

Méschac DEGBETCHI

Bénin – Dialogue politique: voici ce que pense l’ancien ministre Komi Koutché

Méschac DEGBETCHI

1 commentaire

Vérité 16 mai 2019 at 17 h 47 min

Ces propos prouvent qu’il n’a jamais été panafricaniste dans la réalité.
L’artiste et l’écrivain ont cette possibilité de dire des choses dans leurs œuvres mais dont leurs réalités personnels est tout à fait contraire.
S’il pense que c’est déplorable que le Bénin change son statut de laboratoire de démocratie, c’est son opinion. Mais nous trouvons qu’il est aussi temps de passer à l’étape de laboratoire des pays développés en Afrique

Répondre

Commenter cet Article

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Notre site internet utilise des cookies, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Accepter En savoir plus