Politique

Bénin – Législatives 2019: « cette élection n’avait rien de démocratique », Frédéric Joël Aïvo

Au lendemain des élections législatives du 28 avril 2019, beaucoup se prononcent sur le déroulement du scrutin. Le professeur Frédéric Joël Aïvo, s’est aussi exprimé sur les conditions dans lesquelles ces élections ont eu lieu.

Dans une interview accordée au média allemand dw.com, le professeur de Droit constitutionnel Frédéric Joël Aïvo a opiné sur le déroulement du scrutin législatif du 28 avril 2019. Pour lui, tout le monde avait constaté que les conditions dans lesquelles les élections devraient se dérouler n’avaient rien de démocratiques car ces conditions n’ont plu à personne. « Tout le monde avait constaté que les conditions dans lesquelles nous allons aux élections n’étaient pas des conditions démocratiques. L’élection a eu lieu dans une condition qui ne plaît à personne. Cette élection n’avait rien de démocratique », a laissé entendre Frédéric Joel Aivo.

A en croire les propos du professeur de droit constitutionnel, le Bénin s’est réveillé au lendemain du 28 avril avec un sentiment mitigé d’abord. Mais, il se dit soulagé du fait que les populations ont compris qu’il ne fallait pas apporter leur soutien à ce processus. « Je suis un peu soulagé de ce que les populations ont bien compris les enjeux qui n’ont pas apporter leur soutien à ce processus. Le parlement qui sort de ces élections est un parlement complètement illégitime et on se posera la question pendant quatre ans de savoir si ce parlement représente les béninois dans l’entièreté », a-t-il fait comprendre avant d’ajouter que les résultats issus de ces élections sont très clairs et les béninois ont privé ce parlement de leur confiance en toute légitimité.

A Lire Aussi

Fête des mères 2019 : les FCBE honorent les “mamans“ du Bénin

Bénin – Crise politique: Candide Azannaï en conférence de presse lundi

Bénin – Participation aux législatives: “nous n’étions pas dans un combat politique à durée déterminée” Cressan Agossou

Marturin ATCHA

Bénin-Crise politique: le PCB contre tout appel à une ingérence des puissances étrangères

Méschac DEGBETCHI

Coopération: Donald Trump rend visite au nouvel empereur du Japon

Marturin ATCHA

Bénin-8è législature: il faut qu’on « arrête de dire que nous sommes illégitimes » Gildas Agonkan

Marturin ATCHA

1 commentaire

Delphin GOUVOEKE 1 mai 2019 at 11 h 47 min

Et mes vœux l’accompagnent.

Répondre

Commenter cet Article

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Notre site internet utilise des cookies, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Accepter En savoir plus