Politique

Bénin – Crise politique: voici ce qu’a déclaré Soglo après sa visite chez Boni Yayi

Les anciens présidents de la République Nicéphore Soglo et Yayi Boni

Hier jeudi 23 mai 2019, l’ancien président Nicéphore Soglo a rendu visite à son homologue Boni Yayi sans doute pour lui témoigner son soutien face à la situation qu’il traverse où notamment depuis trois semaines, il fait l’objet d’une assignation à résidence. A sa sortie, il a fait un escale au Camp Marié où devant ses « amis Zém » et une foule immense de sympathisants et de curieux, il a fait le point des échanges qu’il a eu avec l’ex chef d’Etat et les démarches qu’il a entreprit jusqu’ici dans le cadre de la crise politique qui secoue le pays.

Dans sa déclaration, l’ancien maire de Cotonou a confié que Boni Yayi se porte bien. « Son moral est au haut niveau et il est en bonne santé », a déclaré Nicéphore Soglo dont les propos ont été relayés par Le Matinal. A en croire cette source, pour ce qui est de l’assignation à résidence dont fait l’objet le leader charismatique des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) depuis 24 jours, le premier président du renouveau démocratique aurait expliqué que le différend qui oppose le chef de l’Etat à l’ancien locataire de la Marina n’est pas lié à la crise politique actuelle mais que ce différend serait lié à une affaire de coton. Toujours d’après cette source, le président d’honneur de la Renaissance du Bénin (RB) aurait rassuré ses « amis Zém », qu’eu égard des démarches qu’il a entreprises auprès des présidents de la sous-région, le dispositif policier stationné aux encablures de la résidence de l’ancien président Boni Yayi seraient levé d’ici la semaine prochaine.

A lire aussi ; Bénin – Crise politique: « Patrice Talon ne donne pas les garanties qu’il est démocrate », Guy Mitokpè

Très impliqué dans la lutte que mènent les forces de la résistance au pouvoir de Patrice Talon, l’ancien administrateur de la banque mondiale a confié qu’il a rencontré les chefs d’Etat de la sous-région, les partenaires techniques et financiers ainsi que les organismes financiers internationaux pour leur expliquer de ne pas prendre en compte les lois et accords de prêt autorisé par la 8è législature issu du scrutin législatif exclusif du 28 avril dernier. Selon ses dires, les autres chefs d’Etat n’entendent que la décision du président du Nigéria Muhammadu Buhari pour sceller le sort de Patrice Talon et du Parlement. Il a pour finir annoncé qu’il fera une sortie médiatique la semaine prochaine pour expliquer en détails le différend entre Talon et Yayi et les rencontres  qu’il a eues avec certains chefs d’Etat de la sous-région.

A Lire Aussi

Bénin – Tensions à Tchaourou et Savè: pouvoir et opposition se renvoient la balle

Marturin ATCHA

Bénin – Affrontement à Tchaourou: les mises en gardes du parti Restaurer l’Espoir de Candide Azannaï

Méschac DEGBETCHI

Bénin – Tensions à Tchaourou: le PCB condamne et dénonce un “siège militaire insupportable”

Romaric Déguénon

Bénin: d’anciens présidents africains au secours de Boni Yayi

Romaric Déguénon

Scandale en Afrique du Sud: Cyril Ramaphosa sur les traces de Jacob Zuma?

Marturin ATCHA

Guy Mitokpè au juge Kodjo: « Je suis à votre disposition pour toutes fins utiles »

Romaric Déguénon

1 commentaire

Jules Yantekoua 24 mai 2019 at 22 h 42 min

je veux la paix dans mon pays c’est ce que je veux si les deux peut se concerter pour donner une suite favorable où trouver une solution adéquat pour le pays que Dieu bénis mon pays

Répondre

Commenter cet Article

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Notre site internet utilise des cookies, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Accepter En savoir plus