Politique

Bénin-Crise politique: le PCB contre tout appel à une ingérence des puissances étrangères

Dans une récente déclaration le parti Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE), a lancé un appel à la communauté internationale pour la restauration des acquis démocratiques au Bénin. Toute chose que le Parti communiste du Bénin (PCB) ne voit avec de bons œil. C’est à travers une déclaration que le Bureau Politique du PCB, réuni en urgence, ce jour 23 mai 2019 a donné sa position sur le fait.

Le parti communiste du Bénin n’épouse pas du tout l’idée selon laquelle, la communauté internationale doit s’ingérer dans la gestion de la crise politique qui perdure au Bénin. En effet, à travers une déclaration en date du 22 mai 2019, le bureau politique du parti Force cauris pour un Bénin émergent a appelé la communauté internationale à faire du Bénin « un pays de concentration de ses efforts, une priorité, … à mettre en œuvre les mécanismes appropriés pour aider les Béninois à récupérer la démocratie ». Toute chose que les communistes n’approuvent pas car selon eux, en le faisant, c’est permettre aux puissances étrangères de venir s’installer dans le pays de Béhanzin, de Bio Guerra et de Kaba.

A lire aussi: Bénin: la douane met la main sur une importante quantité de faux médicaments

Pour le parti communiste du Bénin, en se basant sur les principes universels de souveraineté, « tout problème interne au Bénin, qu’il soit d’ordre politique, sécuritaire ou autre, ne peut être résolu que par le peuple béninois lui-même, certes avec le soutien des peuples du monde, mais sans intervention militaire étrangère ». Selon la déclaration des communistes, l’ingérence militaire a souvent été un alibi pour les grandes puissances militaires afin de s’installer durablement sur les territoires africains. « Cette ingérence soi-disant humanitaire sert à ces puissances à occuper les territoires des pays, y installer durablement leurs bases militaires, diviser les populations, entretenir les dissensions inter-communautaires pour se présenter toujours en sauveurs et justifier leur présence permanente », précise la déclaration.

A lire aussi: Bénin: des éleves volent les cahiers de notes et de conduite à Kérou

A en croire les communistes, le Bénin a toujours réussi à restaurer sa démocratie donc ce n’est pas le moment de désespoir car perdre une bataille est loin de perdre la guerre. « Notre peuple a prouvé qu’il est capable de vaincre une autocratie, même la plus barbare comme celle de Kérékou-PRPB. La perte d’une bataille n’a jamais signifié la perte de la guerre et ne peut autoriser l’appel à l’agression de son pays par des puissances étrangères. Tout acte de désespoir doit être condamné », a laissé entendre le parti communiste du Bénin.

A Lire Aussi

Tunisie: le nouveau gouverneur de Sfax officiellement installé dans ses fonctions

Méschac DEGBETCHI

Togo-Elections municipales partielles: voici les résultats provisoires

Méschac DEGBETCHI

Bénin-Non délivrance d’actes de l’autorité : les FCBE dénoncent une autre forme d’application de la ruse et de la rage

Romaric Déguénon

Bénin-Evaluation diagnostique: « un drame qui se prépare contre le peuple », Nourénou Atchadé

Romaric Déguénon

Tchad: suites aux violences communautaires, l’état d’urgence déclaré

Méschac DEGBETCHI

Tunisie: le gouverneur de Sfax limogé

Méschac DEGBETCHI

Commenter cet Article

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Notre site internet utilise des cookies, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Accepter En savoir plus