Technologie

Bénin – Coopération numérique: qualité du digital, une préoccupation pour l’Afrique francophone

La ville de Cotonou accueille depuis la matinée du jeudi 30 mai 2019, la journée de consultation régionale des pays francophones de l’Afrique sur la coopération numérique. Une activité qui vise à faire du secteur du numérique, le moteur de développement de l’Afrique francophone.

Sensibiliser le public au pouvoir transformateur qu’ont les technologies numériques sur la société et l’économie afin de nourrir le débat général sur les moyens de garantir un avenir numérique qui soit sûr et inclusif, dans le respect de toutes les normes applicables des droits de l’homme. Tel est la principale raison de la tenue de la journée de consultation régionale des pays francophones de l’Afrique sur la coopération numérique organisée ce jeudi 30 mai, par le gouvernement en collaboration avec le panel de Haut niveau sur la coopération numérique et l’organisation International de la Francophonie. Une occasion pour le ministre de la communication et de l’économie numérique et présidente en exercice des ministres des affaires numériques, Aurélie I. Adam Soulé Zoumarou d’expliquer que cette assise permettra de recueillir les vues et propositions des Etats membres pour le progrès du secteur. « La journée permettra de favoriser les échanges. Elle servira également à recueillir les propositions des participants afin d’améliorer la qualité du numérique », a déclaré Aurélie I. Adam Soulé Zoumarou

De son côté, Aurélien Agbénonci, ministre des affaires étrangères et de la coopération a salué sa collègue pour les efforts effectués dans le domaine du numérique. Ce dernier n’a pas manqué d’inviter les participants à des échanges fructueux afin que les conclusions qui sortiront de ces assises puissent permettre l’amélioration du secteur du numérique. « Ce réseau est une plateforme de coopération et d’échange pour les pays de l’Afrique francophone afin de leur donner l’opportunité de partager leur connaissance et leurs expériences pour trouver des solutions pour impacter l’Afrique francophone », a fait savoir Aurélien Agbénonci avant d’ajouter que le gouvernement jouera sa partition pour donner une réelle visibilité aux conclusions de la présente assise.

Rappelons que cette activité a connu la présence de plusieurs personnalités venues aussi bien du Bénin que de tous les pays membres de l’Afrique francophone dont Maxime Quenum, ministre béninois de la justice, Kamissa Camara, ministre de l’économie numérique et de la prospective du Mali et autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer