Politique

Bénin: Candide Azannaï tacle le PRD

Le président du parti Restaurer l’Espoir (RE) Candide Azannaï a tenu mardi 14 mai 2019 au siège du parti, une rencontre avec les jeunes de son parti. Au menu des échanges, les partis exclus du scrutin législatif du 28 avril dernier.

Candide Azannaï continue de ruminer sur son exclusion des élections législatives du 28 avril. Hier mardi 14 mai au siège de son parti RE, l’homme s’est de nouveau prononcé sur la crise sociopolitique que traverse le pays depuis quelques semaines. Face aux jeunes et aux militants de sa formation politique, l’ancien ministre de la défense a évoqué les cas des partis exclus du scrutin législatif.

A lire aussi : Bénin-Législatives 2019 : « les 27% fabriqués…sont une honte », Candide Azannaï

Pour Candide Azannaï, les partis politiques qui n’ont pas pu participer au scrutin législatif ne sont pas tous exclus du processus électoral. A l’en croire, il y a ceux qui sont effectivement exclus et ceux qui sont disqualifiés. Si la lutte est réservée à un groupe de partis, indique-t-il, c’est parce que le reste sait pertinemment ce qui lui est arrivé. Dans sa verve habituelle, l’homme est allé jusqu’à citer comme exemple le PRD de Me Adrien Houngbédji.  « L e PRD n’est pas exclu, il a été disqualifié par la CENA », a-t-il dit. Les partis exclus, Candide Azannaï les connait par cœur tout comme ceux qui sont « disqualifiés », c’est pourquoi il invite les jeunes et militants de son partis à ne pas faire l’amalgame et a tiré le bon grain de l’ivraie.

Il explique aussi que la lutte ne peut pas se mener de la même façon si les raisons ne sont pas les mêmes, faisant allusion aux partis disqualifiés et partis exclus. Pour ce qui est de son parti, c’est clair qu’il est sur la liste des exclus, tout comme le parti FCBE de Boni Yayi, l’USL de Sébastien !Ajavon, fait-il savoir.

A Lire Aussi

Fête des mères 2019 : les FCBE honorent les “mamans“ du Bénin

Bénin – Crise politique: Candide Azannaï en conférence de presse lundi

Bénin – Participation aux législatives: “nous n’étions pas dans un combat politique à durée déterminée” Cressan Agossou

Marturin ATCHA

Bénin-Crise politique: le PCB contre tout appel à une ingérence des puissances étrangères

Méschac DEGBETCHI

Coopération: Donald Trump rend visite au nouvel empereur du Japon

Marturin ATCHA

Bénin-8è législature: il faut qu’on « arrête de dire que nous sommes illégitimes » Gildas Agonkan

Marturin ATCHA

Commenter cet Article

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Notre site internet utilise des cookies, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Accepter En savoir plus