Politique

Campagne électorale au Bénin: s’opposer «par tous les moyens légaux et légitimes », Philippe Noudjènoumè

aCotonou Philippe Noudjènoumè : le premier secrétaire du Parti communiste du Bénin, président de la Convention patriotique des Forces de gauche.

Alors que la campagne électorale pour les législatives de 2019 a officiellement démarré le jeudi 11 avril, le premier Secrétaire du Parti communiste du Bénin (PCB), Philippe Noudjènoumè appelle le peuple béninois a s’apposer à toute élection excluant l’opposition.

Le message du premier Secrétaire du Parti communiste du Bénin (PCB)  Philippe Noudjènoumè est clair. Pas d’élection sans l’opposition. En effet, jusqu’à preuve du contraire, les élections législatives du 28 avril prochain se feront entre deux formations politiques issues toutes de la mouvance au pouvoir. La campagne a été lancée le 12 avril dernier mais le SG du PCB ne veut pas l’entendre de cette façon. Aussi, l’homme appelle le peuple béninois à constituer des poches de résistance dans tous les arrondissements et communes. Pour lui, chacun doit s’opposer «par tous les moyens légaux et légitimes à des élections exclusives ». Avec preuves, Philippe Noudjènoumè a démontré que le peuple béninois a toujours su puiser au fond de lui-même pour surmonter les situations politiques. Certes, il n’y aura pas de solution miracle, concède le Président de la Convention patriotique des forces de gauche, c’est pourquoi il explique que son «appel est à l’esprit de sacrifice, à l’esprit de générosité, à l’esprit de solidarité face aux dures exigences de l’heure ».  « Je ne vous demande que l’effort, la détermination pour vaincre la fatalité», a-t-il dit.

A lire aussi : https://lemagafrik.com/2019/04/benin-campagne-electorale-lup-veut-faire-les-choses-autrement-selon-sylvain-zohoun/

Abordant le sujet relatif à la sortie médiatique du président de la République Patrice Talon, le professeur de droit a expliqué que le chef de l’Etat n’a fait que confirmer ce que tout le monde sait déjà à savoir qu’il est l’unique responsable de la situation actuelle. «La dictature autocratique s’est ainsi encore une fois affirmée, arrogante, méprisante à l’égard de l’ensemble du peuple… », a écrit Philippe Noudjènoumè.

A Lire Aussi

Bénin: l’Usl ne répondra à aucune injonction «illégale» du ministère de l’intérieur, selon Donklam Abalo

Méschac DEGBETCHI

Bénin – Dialogue politique: voici ce que pense l’ancien ministre Komi Koutché

Méschac DEGBETCHI

Togo – Municipales 2019: le scrutin annulé dans deux communes par la cour suprême

Méschac DEGBETCHI

Bénin: ce que pense Patrice Talon des exilés et prisonniers politiques 

Méschac DEGBETCHI

Bénin / Rencontre Patrice Talon-Partis politiques: « Nous avons été satisfaits de la rencontre », Claudine Prudencio

Romaric Déguénon

Bénin: le parti Usl exprime sa déception après la rencontre de Patrice Talon avec les partis politiques

Méschac DEGBETCHI

Commenter cet Article

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Notre site internet utilise des cookies, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Accepter En savoir plus