Naufrage sur le fleuve Niger: 20 corps repêchés

Cinq jours après le malheureux incident survenu à Karimama, près de la moitié des corps engloutis par le fleuve Niger ont été repêchés, a annoncé l’armée ce lundi 19 février 2019.

Le 13 février 2019, l’embarcation motorisée d’environ 100 personnes a chaviré sur le fleuve Niger. Ce triste incident a fait plus de quarante morts. Malgré la détermination des secours, tous les corps n’ont pu être repêchés. Interrogé par la radio nationale (ORTB) ce lundi pour savoir l’état d’avancement des recherches, le Lieutenant Angelo Satognon, commandant de la Brigade fluvial de Karimama a fait savoir que «  jusqu’a hier soir (dimanche 17 février, Ndlr), on est à 20 dont trois hommes. Actuellement les corps ne sont plus en profondeur. Donc tous les corps doivent être repêchés à la surface de l’eau.». Toutefois, il précise que les recherches se poursuivent, afin de récupérer tous les autres corps. «C’est un endroit où il y a trop de rochers. Donc il se peut que d’autres corps restent dans les rochers là-bas » prévient-il. Les secours ne pouvant pas aller dans ces rochers, fait savoir le Lieutenant Satognon, ils se contenteront de repêcher les corps qui seront à la surface de l’eau.

D’après Benin Times, les agents des forces navales, appuyés par six plongeurs venus de Cotonou et des pêcheurs, continuent le travail sur le site, afin de repêcher les corps restants.

Le 13 février dernier, l’embarcation motorisée d’environ 100 personnes a chaviré sur le fleuve Niger. Ressortissants du village Gourou-Béri, dans la commune de Karimama, ces personnes se rendaient au Marché de Ouna, au Niger, lorsque le drame est survenu. Sur la centaine de personnes à bord, il n’y a eu que 64 rescapées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici