Faits divers

Maroc: une enveloppe de 13 millions pour chasser les rats du parlement

Un député marocain a récemment fait une sortie médiatique pour dénoncer les dépenses excessives du parlement. Mais contrairement à ce que l’on pense, il s’agit de la facture payée à une entreprise de dératisation chargée de mettre fin à l’invasion des rats

Cette sortie pour le moins originale est venue d’un député de la première chambre du parlement marocain qui a manifesté son indignation et sa colère contre « certaines dépenses extravagantes de l’administration» du parlement. Et contrairement à ceux à quoi on fait allusion, il ne s’agit pas des voitures luxueuses, de déplacements à l’étranger, des abonnements téléphoniques ou des notes d’hôtels, mais plutôt de la facture payée à une entreprise de dératisation, chargée de mettre fin à l’invasion des rats

Le parlementaire, visiblement très en colère contre ses collègues n’a pas voulu porté des gants, quand il s’agit de dénoncer cet état de chose. Pour lui, si la même somme avait été consacrée à l’achat d’encens, le parlement aurait dégagé des senteurs jusque dans les alentours de l’hémicycle, pendant des années, a rapporté Actu Maroc. A l’en croire, les rats s’y sont installés parce qu’ils sont persuadés que les représentants du peuple ont abandonné l’Assemblé nationale depuis le début de cette année législative. Une manière de faire resurgir la mauvaise gestion des fonds alloués à cette institution.

Ajoutons que l’administration des deux chambres du parlement est régulièrement pointé du doigt par la cour des Comptes qui note la dilapidation des caisses de l’Assemblée à comme le rappelle d’ailleurs, le journal  marocain, des dépenses faramineuses dans des hôtels de Rabat où les députés convient amis et proches à venir festoyer aux frais du contribuable.

A Lire Aussi

Nigéria: accusé d’être Gay, l’acteur IK Ogbonna exige des preuves

Estelle Vodounnou

Brad Pitt et Angelina Jolie sont officiellement divorcés

Estelle Vodounnou

People: Blac Chyna poursuivie en justice

Estelle Vodounnou

Sénégal : quand des ministres envoûtent les députés

Romaric Déguénon

Le grand record d’Ariel Sheney: Arafat en devient jaloux

Estelle Vodounnou

Sénégal : après la formation du gouvernement un ministre s’évanouit

Romaric Déguénon

Commenter cet Article

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.