Kofi Olomidé accusé de violence sexuelle, sera fixé sur son sort, le 18 mars prochain

0

La star de la rumba congolaise ‘’grand Mopao’’ accusé de violence sexuelle et de séquestration depuis 2006, sera bientôt fixé sur son sort: le 18 mars prochain.

Kofi Olomidé, star de la rumba congolaise est poursuivi par la justice française depuis 2006, pour violences sexuelles et séquestrations, sur des membres de son staff musical. Selon les informations de la Nouvelle Tribune, il a toujours rejeté ces accusations à son encontre, puisque pour lui, c’était bien le fruit d’un grossier montage de ses collaborateurs danseuses, pour vivre à ses dépends en France. Raison pour laquelle, il s’était permis le luxe de s’absenter au procès de la cour française en 2012. Il a aussi brillé par son absence au procès devant le tribunal correctionnel de Nanterre ce lundi 11 février. En effet, selon les médias, la thèse de complot et de diffamation serait la ligne de la défense du ‘’grand Mopao’’. Ces avocats n’ont aussi pas manqué de défendre le cas de leur client.

Cependant, David Desgrange, avocat des plaignantes, déclare à la presse :  « On reproche à mes clientes des contradictions. Le problème, c’est que M. Olomidé en a lui-même beaucoup dans ses propres déclarations (…) j’aurais bien aimé entendre ses explications et le confronter à ses propres contradictions ». Mais le 18 avril prochain, le patron de la rumba sera fixé sur son sort.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus