Koffi Olomidé dans le viseur de la justice française

0

Koffi Olomidé est dans le collimateur de la justice française. Le tribunal de Nanterre invite le chanteur à comparaître le 11 février 2019, pour agression sexuelle sur ses danseuses.

Koffi Olomidé aurait-il été rattrapé par ses vieux démons ? C’est en tout cas, ce que laisse croire la lettre d’accusation adressée à lui par la justice française. En effet, le tribunal de Nanterre invite le roi de la rumba à comparaître le jeudi 11 février, pour répondre des actes d’agressions sexuelles et de séquestration avec libération volontaire avant le 7 e jour sur quatre de ses danseuses.

Selon actu orange, il est également cité à comparaître pour avoir facilité l’entrée et le séjour irrégulier en France des plaignantes et pour les avoir fait travailler illégalement en les sous-payant, voire en les privant de rémunération.

“Des rapports sexuels sans préservatifs”

Les fats remontent à la période allant de 2002 à 2006 au cours des tournées et des enregistrements de l’artiste en France. A l’époque, l’artiste congolais hébergeait ses danseuses dans un pavillon d’Asnières-sur-Seine à Paris. Selon les dires des danseuses, il assouvissait ses envies sexuelles avec ses danseuses à coup de gifles et sans préservatifs, avec la complicité de trois hommes qui les surveillent 24h/24,  les empêchant ainsi de s’enfuir. Certaines agressions se seraient également déroulées dans le pavillon-même ou encore dans les toilettes d’un supermarché, a en croire les jeunes femmes. En juin 2006, quatre danseuses ont profité de l’inattention des gardes pour s’échapper. Elles ont porté plainte contre leurs patrons en 2007, 2009 et 2013.

En juin 2018, lors de la notification de son renvoi devant la justice française, le chanteur a “fermement” nié les faits, dans un communiqué publié par son avocat, Me Marsigny, soulignant « les incohérences et les mensonges de ses accusatrices ». L’interprète de ‘’Loi’’ les accuse notamment d’avoir « profité de cette procédure pour obtenir un titre de séjour sur le territoire français ». 

Reste à savoir si le roi de la ‘’Mopao’’ se présentera lundi, lui qui est habitué à souvent dribbler la justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus