Côte d’ivoire: Gohou accusé de franc-maçon, réagit

0

Depuis quelques temps, en côte d’Ivoire, des rumeurs ne cessent de souiller la réputation de Gohou Michel sur les réseaux sociaux. Il a été accusé de franc-maçon, puisque selon ses rumeurs, il aurait intégré depuis quelques temps, la loge maçonnique. Très touché par ces critiques, il a dit, son ras-le-bol, selon afrikmag.

Gohou Michel, cet artiste très réputé a été récemment confronté, à une sorte d’accusation sur les réseaux sociaux. Ainsi, il a été traité de « franc-maçon ». Cependant, sur les réseaux sociaux, le mari de clé- clé ; la princesse de Kpada a tenu à réagir : « Si j’ai l’occasion de devenir franc-maçon, je vais le devenir. Parce que ne devient pas franc maçon qui le veut, mais qui peut. Les franc-maçon, ce sont eux qui commandent le monde aujourd’hui. Donc si tu n’es pas assis financièrement, ils n’ont rien à foutre avec toi. Si les francs -maçons viennent me voir, cela voudrais dire que je suis assis financièrement. Mais pour le moment, je n’ai rien. Donc si un jour, je peux devenir franc-maçon, je le deviens sans problème. Je n’ai pas de compte à rendre à quelqu’un », s’est défendu Gohou, chez nos confrères du magazine satirique “Gbich”.

Ce n’est pas là, la première rumeur sur l’artiste. En effet, avant cette épisode, des rumeurs avait fait état de ce qu’il est mort « Je ne sais pas ce que les gens me veulent, mais je n’aime pas ce genre d’amusement. Je ne suis pas du tout content. Ce n’est pas avec tout qu’on joue. Les fans je suis bel et bien vivant », avait il réagit.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus