Bénin – Visite de la Présidente estonienne: Patrice Talon embarrassé par une scène imprévue

0

Un fait imprévu s’est produit dans la matinée du mercredi 06 décembre 2018 au Palais de la Marina. En effet, après le tête-à-tête entre le Président Patrice Talon et la Présidente Kersti Kaljulaid, il est prévu un point de presse conjoint à 11h 15 minutes. Mais le Président Patrice Talon dans ses déplacements a pu constater que les journalistes étaient déjà dans la salle depuis 8h 30 minutes.

Étonné et embarrassé, il a demandé à savoir ce qui s’est réellement passé pour qu’on déplace les gens très tôt pour quelque chose qui est prévue pour 11 heures 15 minutes. Pour expliquer la situation au Chef de l’Etat, un membre de sa cellule de communication s’est alors empressé pour répondre aux questions.

Le récit de la scène fait par Jean Luc Aplogan

“C’était hier, visite de la présidente de l’Estonie un point de presse est prévu pour 11 heures 15. L’invitation adressée à la presse indique que la mise en place doit s’achever à 8 heures 30. Les journalistes sont à l’heure. Ils sont installés aussi dans une salle du nouveau bâtiment. La salle n’est pas très grande, mais elle a plusieurs issues. Ça discute. ça chahute. Un peu après 9 heures, une porte s’ouvre. Autre surprise, c’est Patrice Talon qui entre suivi de son garde du corps qui l’accompagne partout. Il est surpris de nous voir là. Il s’arrête et lance : “vous êtes déjà à l’heure pour quelque chose qui commence à 11h !”.

Un des journalistes répond : “Monsieur le Président, nous avons été convoqués pour 8 heures 30”. Patrice Talon ne comprend pas et interroge. Mais près de 3 heures avant, ses équipes sont là. Alors il veut savoir: “qui a fait ça ?”. Un des journalistes de sa cellule de communication vient vers lui et assume en ces termes, la main sur la poitrine: “C’est moi Monsieur le Président en raison des exigences de la sécurité”. Le Président lui dit: “Nous sommes désormais ponctuels au Bénin, 30 minutes avant, ça suffit. Ne faites plus ça !“. Puis il suggère de tenir une réunion avec les équipes pour que ça ne se répète plus. Le chef de l’État continue alors son chemin avec son garde du corps. Au niveau de la porte de sortie, il s’arrête encore et s’adresse aux journalistes: “Messieurs, je vous présente toutes mes excuses au nom de mes équipes”.

Récit : Jean Luc Aplogan

Transcription: Florentin Dossou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus