USA – Election de mi-mandat: quelques nouveaux visages du Congrès américain (vidéo)

0

Les élections de mi-mandat ont fait émerger de nouveaux visages sur la scène politique américaine et offert de grandes premières. Des femmes, des jeunes, des représentants des minorités, et même des homosexuels ce mardi 06 Novembre 2018 à l’issue des élections de mi-mandat. Qui sont-ils ?

Le Mardi 06 Novembre 2018, de nouveaux visages ont fait leur entrée dans le paysage politique américain. Parmi eux, des femmes, des musulmanes, des amérindiennes, des homosexuels. Voici quelques portraits d’entre eux.

Plus d’une dizaine d’hommes amérindiens avaient déjà été élus, mais jusque-là aucune femme issue des communautés autochtones. Cette année, les élections législatives avaient d’ailleurs enregistré un record de candidats amérindiens. Les deux premières Amérindiennes ‘’démocrates’’ dans l’histoire qui désormais siège à la Chambre sont Sharice Davids et Deb Haaland. Ces deux élues à la Chambre, respectivement au Kansas et au Nouveau-Mexique.

Sharice Davids, 38 ans, Avocate, férue d’arts martiaux et ouvertement homosexuelle, l’a emporté sur des terres conservatrices face au républicain Kevin Yoder. Élevée par une mère célibataire ancienne membre de l’armée, elle est diplômée d’un institut de formation publique et a passé un an à Washington au sein de l’administration Obama.

Deb Haaland, 57 ans, est quant à elle une mère célibataire issue de la tribu Laguna Pueblo, qui a vaincu l’alcoolisme et subsisté grâce à des bons d’alimentation. “Je suis une femme, je suis une femme de couleur”, disait la candidate durant la campagne en désignant son visage brun et ses longs cheveux noirs et lisses. “C’est ce genre de personnes qu’il faut au pouvoir actuellement pour faire avancer les questions qui comptent“, martelait-elle lors de ses meetings.

Alexandria Ocasio-Cortez, l’ancienne serveuse devenue figure de proue des démocrates est arrivée comme un coup de tonnerre sur la scène politique nationale, cette Hispanique de 29 ans a été élue à la Chambre des représentants, devenant ainsi la plus jeune membre du Congrès. Avec un programme résolument à gauche, l’ancienne serveuse et éducatrice, qui a travaillé pour la campagne de Bernie Sanders en 2016, a remporté sa circonscription populaire new-yorkaise, à cheval entre les quartiers du Bronx, où elle est née dans une famille modeste, et du Queens. Elle qui revendique l’étiquette socialiste est devenue en quelques mois la figure d’une nouvelle vague de femmes et membres des minorités qui bousculent l’establishment démocrate.

Ilhan Omar et Rashida Tlaib, premières musulmanes

Ces deux candidates démocrates sont devenues les deux premières femmes de confession musulmane à être élues au Congrès américain. Elles ont remporté chacune un siège à la Chambre des représentants, respectivement au Minnesota et dans le Michigan. “On a réussi, ensemble. Merci !, a tweeté Ilhan Omar, une réfugiée somalienne, avant d’écrire à l’attention de Rashida Tlaib, née à Détroit de parents immigrés palestiniens: “J’ai hâte de siéger avec toi, inchallah“.

Ilhan Omar, 36 ans, a fuit enfant la guerre civile en Somalie pour les États-Unis, où elle s’est installée à l’adolescence à Minneapolis avant de devenir, déjà, élue locale de l’Assemblée de son État.

Rashida Harbi Tlaib, Aînée de 14 enfants, est née le 24 juillet 1976 dans une famille d’immigrants palestiniens de la classe ouvrière à Detroit, dans le Michigan. Sa mère est née à Beit Ur El Foka, près de Ramallah, en Cisjordanie. Son père est né à Beit Hanina, un quartier de Jérusalem. Il a d’abord déménagé au Nicaragua, puis à Detroit, où il a travaillé sur une chaîne de montage dans une usine de Ford Motor Company. En tant qu’aînée, Rashida Harbi Tlaib a joué un rôle dans l’éducation de ses frères et sœurs pendant que ses parents travaillaient, mais comptait parfois sur l’aide sociale. Elle a fréquenté l’école primaire chez Harms, Bennett Elementary et Phoenix Academy. Elle a obtenu son diplôme de Southwestern High School (Lycée du sud-ouest) à Detroit en 1994 et a fréquenté la Wayne State University où elle a reçu un B.A. en sciences politiques en 1998. Elle a ensuite obtenu un diplôme en droit de la faculté de droit Thomas M. Cooley en 2004.

https://lemagafrik.com/2018/08/etats-unis-rashida-harbi-tlaib-elue-congres-americain-parcours-ok/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus