La taille du pénis peut-elle affecter les chances de concevoir?

0

La reproduction étant naturelle, il faut faire remarquer que la taille du pénis peut ne pas compter pour faire un bébé. Qu’il soit petit ou grand, il n’y a aucune preuve que la longueur d’un pénis affecte directement la fertilité.

Une étude vient de démontrer que les hommes avec des petits pénis pourraient être sujets aux problèmes de fertilité que les autres. En effet, sur une durée de trois ans, des chercheurs ont suivi près de 800 hommes ayant visité une clinique de santé sexuelle. Il ressort qu’en moyenne, l’appareil génital de l’homme infertile étaient plus courts d’environ un tiers de pouce que ceux des hommes fertiles. Les hommes fertiles avaient une longueur moyenne de 5,27 pouces, l’infertile étant de 4,92 pouces.

Pour la chercheuse principale, Dr Austen Slade de l’Université de l’Utah à Salt Lake City, cela n’est peut être pas d’une différence frappante, mais il y avait une signification statistique claire. Cette dernière a rassuré les hommes avec des pénis plus courts. Ils n’ont pas à s’inquiéter de la fertilité pour le moment. “Il reste à déterminer s’il existe différents seuils de longueur du pénis permettant de prédire une infertilité plus grave”, a-t-elle déclaré. Aussi, Sheena Lewis, une professeure à la Queen’s University de Belfast, figurait parmi les experts qui ont critiqué les recherches étant donné que les résultats sont encore prématurés. « Une chose qui fait peur aux hommes est que la taille est importante », dit-elle. “Dire qu’ils ont moins de chances de devenir père n’est pas un bon message.” Il faut dire que ce n’est pas la première étude à rechercher une corrélation entre la taille des organes génitaux et la fertilité.

Au cours de ces dernières années, des recherches ont porté sur le rôle de la distance ano-génitale ou AGD, soit la distance entre le centre de l’anus et les organes génitaux. D’après une recherche de 2011, les hommes dont le pénis est inférieur à la longueur médiane estimée à environ 52 mm ont sept fois plus de risques d’être sous-fertiles que ceux qui ont un pénis plus long. Il est certainement possible que les taux croissants d’obésité, l’utilisation accrue de phtalates et d’autres facteurs tels que le tabagisme puissent tous jouer un rôle combiné dans les taux croissants d’infertilité masculine.

L’autre analyse qui est faite, pas par, un expert en sexologie, mais un groupe de personnes débattant du sujet est celle-ci: quand les hommes qui ont une bonne longueur de pénis se mettent en couple avec une femme dont le vagin est court, il y a un risque que, quand bien même l’ovulation est faite avec une fermeture du col de l’utérus dans les premières semaines, l’homme avec sa verge sans le vouloir, peut faire déloger le fœtus en gestation. Ainsi, nous pouvons assister à un avortement involontaire, d’où nous pourrions dire que la taille du pénis peut affecter les chances de concevoir ou de vivre la maternité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus