«Je suis revenue d’une réunion de village dimanche soir, et j’ai mis le riz sur le feu pour que ma famille puisse avoir le dîner et manger le reste lundi matin. Cet appartement, comme vous pouvez le voir, n’a pas de cuisine interne, donc nous cuisinons dehors en face de la maison, comme les autres occupants de l’immeuble » raconte dame Agnès. Elle serait rentrée dans la chambre pour s’occuper de son enfant qui pleurait mais à son retour, la marmite a disparue : « je me suis occupée de mon enfant qui pleurait et au moment où je suis sortie pour continuer la cuisson, la marmite de riz avait disparu, avec le gaz encore allumé. Après avoir surmonté le choc, j’ai commencé à crier, ce qui a attiré mon mari, les membres de la famille et des voisins qui étaient tous hébétés» . Aussi, précise t-elle « Quand il a été établi qu’aucun occupant du bâtiment n’a pris la marmite, nous avons donc déduit que l’acte a été perpétré par un voleur qui a exploité la vulnérabilité de la cuisine improvisée » explique-t-elle.

Les probables raisons…

Il s’agit selon un consultant en sécurité privée à Abakaliki, le Dr John Odikwa, d’un vol qui répond à la récession économique actuelle du Nigeria. Pour lui, le pays a atteint un niveau de difficultés qui amenè les gens à voler des pots de riz et de la soupe . C’est pourquoi, il propose que le gouvernement fédéral prenne des mesures immédiates pour atténuer les souffrances du peuple afin d’empêcher l’effondrement total de la loi et l’ordre.