Ivoire showbiz : Arafat Dj préfère-t-il l’exil à la justice ivoirienne ?

Crédit Photo: abidjantv.net

Annoncé pour être de retour à Abidjan depuis le jeudi 21 juin 2018, le patron de la Yorogang semble ne plus penser à son retour en Côte d’Ivoire. Ceci en dépit du fait qu’un nouveau mandat plane sur sa tête pour une nouvelle agression commise en France. 

Arafat semble ne plus vouloir rentrer en Côte d’Ivoire et faire face à la justice ivoirienne qui a déjà délivré un mandat d’arrêt à son encontre. Puisque toutes les tentatives du chanteur en vue d’obtenir un retour paisible en Côte d’Ivoire ont été vaines. C’est pour cette raison qu’il ne veut pas prendre le risque de fouler le sol d’Abidjan pour être humilié selon anoumabo.ci. Pour l’instant, l’artiste veut poursuivre sa carrière en France où il vient justement de sortir son tout dernier single ‘’Dosabado’’ qui était prévu pour être lancé le 21 juin au cours de la fête de la musique de la Côte d’Ivoire.

[su_heading size=”17″]A lire aussi : Côte d’Ivoire : Arafat Dj annonce un retour timide par solidarité pour les sinistrés [/su_heading]

Par ailleurs, une nouvelle plainte plane sur la tête du chanteur coupé décalé. Selon akody.com, le week-end dernier Arafat DJ était en spectacle au Vendôme de Paris, sur invitation de la communauté ivoirienne de France. A cette soirée, le chanteur a été provoqué par un jeune homme. Sa riposte a été immédiate brisant ainsi le nez du jeune homme nommé Franck Assouan. Une fois à l’hôpital pour des examens médicaux, le diagnostic montre que le jeune homme a subi un traumatisme au niveau de la cavité nasale. C’est donc sur la base de ce bilan que l’intéressé est allé déposer une plainte contre Arafat DJ dans un commissariat de Paris. Notons que pour l’heure, cette affaire n’a pas encore connu une suite. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici