Bénin: après “un message à Prégo de la part de Soso”, Tyaf frappe à nouveau…

0

« A KO LE MOUN » en langue nationale FON qui veut dire « tu es encore ivre » est la nouvelle sortie de l’artiste béninois Tyaf. Diffusé ce mardi 24 mai dernier, cette chanson, cible une jeunesse particulière. Celle qui se promène de bar en bar, pour consommer de l’alcool et autres substances interdites, dans le but de rester ivre (ZOME) en langue nationale. Ainsi que sur les réjouissances quand elle est en manque.

Dans son message, l’artiste est farouchement contre ce fait, qui est en soi, la déperdition de toute une jeunesse, celle du Bénin. Abonnés pour la plupart à des substances interdites à la consommation (alcool, para, tabac, bille et autres), ces jeunes sont pour la plupart des cybercriminels appelés communément « gaymans ». Toujours au lit la plupart du temps, et surtout quand tout le monde est au service, c’est le soir qu’ils sortent pour remplir les bars VIP. Ceci dans le but de se montrer et de faire “leur show”.

Ils passent donc la plupart de leurs temps dans l’alcool et les drogues quand ils ont l’argent. Ils ne disparaissent des radars, que lorsque les moyens financiers volés à autrui, et qui étaient à leurs dispositions, ne pèsent plus rien, de sorte qu’ils n’aient plus les moyens leurs permettant de faire cela. Même encore dans ce cas,  ils s’adonnent aux boissons locales appelés « Sodabi et Atan ».

Toute chose que l’artiste dénonce. « Ce que tu fais n’est pas bon, parce que tous les soirs je te vois chez Dadjè. Puis tu deviens complètement déformé à forces de consommer sodabi, bille et autres substances dangereuses. Tu ignores même ta femme et quand elle te parle c’est bagarre » a-t-il laissé entendre, dans un mélange de langues locales et du français. C’est donc la consommation de drogue et autres substances qui devient de plus en plus l’habitude de toute une jeunesse, que l’artiste dénonce dans son nouveau titre.

Le message de conscientisation de la jeunesse de l’artiste

Par ailleurs, il ne s’accroche pas uniquement aux jeunes « gaymans ». Il s’est aussi pressé de dénoncer les jeunes ayant un emploi, mais qui, à la fin du mois, où dès la perception de leur salaire, se rendent dans les bars pour dépenser tout leurs salaire dans la boisson. « Tu as pris ton salaire pour aller boire, et comme cela ne suffisait pas, tu as aussi mis ta moto en garantie pour la boisson. Tu ne donnes jamais l’argent de popote, et quand ta femme le dit c’est des gifles. Quand tu t’assoies c’est minimum 16 bières et quand tu vas va chez dadjè c’est 16 verres » a-t-il lâché dans sa chanson. C’est donc à la conscientisation de la jeunesse que l’artiste s’est adonné dans ce nouveau titre qui sera répandu dans les jours à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.